Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


older | 1 | .... | 9 | 10 | (Page 11) | 12 | 13 | .... | 123 | newer

    0 0
  • 07/03/13--06:23: Presentation
  • non
    Vider la descente de garage

    OPENING 1

    December 12-13, 2003

    Although the representations of Menace de Mort et son orchestre, a show by Xavier Boussiron produced during his stay at the Laboratoires, were planned at that time, one of the actors had an accident which forced the postponement of the show until the spring of 2004. In replacement, Xavier Boussiron and the team of the Laboratoires organized two solo concerts, entitled Vider la descente de garage, with special lighting created for the premises. Produced by Les Laboratoires d’Aubervilliers


    0 0
  • 03/26/13--09:11: Walid Raad
  • non

    tag artiste: 

    Walid Raad

    Né en 1967 au Liban, Walid Raad est artiste. Son travail comprend textes, projets photographiques, vidéos, performances…, articulés autour d'une réflexion sur les représentations possibles d'un pays en guerre. En utilisant l'exemple du Liban comme moyen de représenter, de se souvenir et de donner sens à une guerre, Walid Raad interroge la nature des mémoires collectives et individuelles et leur rôle dans la formation des récits historiques admis. Walid Raad est membre de l'Arab Image Foundation (Beyrouth / New York, www.fai.org.lb) et est membre fondateur de l'Atlas Group (Beyrouth / New York, www.theatlasgroup.org). Il enseigne à l'école d'art Cooper Union de New York.


    0 0
  • 07/03/13--06:11: Présentation
  • non
    The Loudest Muttering is Over: Documents from the Atlas Group Archive

    OUVERTURE 1

    30 janvier 2004

    Atlas Group est une structure fondée par Walid Raad en 1999 à Beyrouth avec pour intention de documenter l'histoirecontemporaine du Liban et plus particulièrement certains aspects des guerres du Liban entre 1975 et 1991. Dans cette perspective, l'Atlas Group collecte et produit toutes sortes de documents (photographies, carnets de notes, films, etc.) qui constituent l'Atlas Group Archive. Invité aux Laboratoires en prolongement de la programmation Hypnose, et en écho à l’exposition qu’il réalisait au même moment à la Galerie de Noisy-le-Sec, Walid Raad propose une conférence intitulée The Loudest Muttering is Over : Documents from the Atlas Group Archive.Une présentation publique multimédia élaborée à partir du matériel archivé de la fondation et à travers laquelle Walid Raad expose les missions et les documents de l'Atlas Group.


    0 0
  • 07/03/13--06:13: Presentation
  • non
    The Loudest Muttering is Over: Documents from the Atlas Group Archive

    OPENING 1

    January 30, 2004

    Atlas Group is a structure founded in 1999 by Walid Raad in Beyrouth, whose intention is to document the contemporary history of Lebanon and more particularly some aspects of the wars in Lebanon between 1975 and 1991. In this perspective, the Atlas Group collects and produces all kinds of documents (photographs, notebooks, films, etc.) that constitute the Atlas Group Archive. Walid Raad was invited by the Laboratoires in prolongation of the programation Hypnose, and echoing his simultaneous exhibit at the Galerie de Noisy-le-Sec; at the Laboratoires he gave a conference, entitled The Loudest Muttering is Over: Documents from the Atlas Group Archive: a public multimedia presentation, elaborated from the foundation’s archived material, and through which Walid Raad exhibited the missions and documents of the Atlas Group.


    0 0
  • 07/03/13--04:52: Presentation
  • non
    Hypnose

    OPENING 1

    December 4-5-6, 2003

    Hypnose is a selection of films made by artists Jan Kopp, Liesbeth Bik and Jos van der Pol, invited to program films by other artists. The films selected, which came mostly from the field of contemporary art (films created more for exhibition rooms than for movie theaters), were presented at precise times, during three evenings in a row.

    Program: Sonia Abian, Maher Al Sabagh, Stefan Banz, Anita di Bianco, Rod Dickinson & Steve Rushton, Joost Conijn, Anneke De Boer, Jeremy Deller & Mike Figgis, Gary Hill, Sharon Lockhart, John Menick, Avi Mograbi, Jeroen Offerman, Jan Peters, Walid Raad, Wael Shawky, Mels van Zutphen.


    0 0
  • 07/03/13--04:45: Présentation
  • non
    Hypnose

    OUVERTURE 1

    4-5-6 décembre 2003

    Hypnose est une sélection de films réalisée par les artistes Jan Kopp, Liesbeth Bik et Jos van der Pol, invités en tant que programmateurs de films réalisés par d’autres artistes. Les films sélectionnés, s’ils provenaient pour la majorité d’entre eux de l’art contemporain (des films destinés davantage aux salles d’exposition qu’aux salles de cinéma), étaient présentés en séances, lors de trois soirées consécutives.

    Programme: Sonia Abian, Maher Al Sabagh, Stefan Banz, Anita di Bianco, Rod Dickinson & Steve Rushton, Joost Conijn, Anneke De Boer, Jeremy Deller & Mike Figgis, Gary Hill, Sharon Lockhart, John Menick, Avi Mograbi, Jeroen Offerman, Jan Peters, Walid Raad, Wael Shawky, Mels van Zutphen.


    0 0
  • 02/25/13--04:12: Présentation
  • non
    Film Laboratoires

    [résidence]
    2013-2014

    Aux Laboratoires d’Aubervilliers, la performeuse et vidéaste Romana Schmalisch développe un projet associant plusieurs médiums (installation, performance, vidéo) et propose une réflexion autour des relations qui unissent l’art et la production, lié à l’histoire et au site des Laboratoires et à son environnement: une ancienne usine de métallurgie fine implantée dans le territoire de la Seine-Saint-Denis, marqué par l’histoire industrielle et communiste.

    Considérer la fabrication d’un film comme une expérience publique, un espace de rencontres et d’expérimentations, voici ce qui est au coeur du processus de travail de Romana Schmalisch et colore son approche documentaire. L’artiste examinera la manière dont les liens entre l’art et le travail prennent particulièrement effet dans le corps: un corps automatisé d’abord, conditionné, rentable et modelé par la société à laquelle il appartient, mais aussi corps dansant, fuyant ou révolté qui échappe au geste utile. Un corps filmé encore, pris dans une production cinématographique; un corps filmant enfin, au service d’une lutte de libération sociale.

    En revisitant le passé ouvrier, en s’attachant à l’évolution de production de ses propres formes de représentations, tout en le portant à l’éclairage des conditions de travail actuelles, elle entend construire son projet en plusieurs étapes. Les performances publiques qu’elle propose aux Laboratoires et dans des lieux partenaires sont filmées en vue de constituer des éléments de composition de son film en devenir - images elles-mêmes mises en dialogue avec des images d’archives ainsi qu’avec celles enregistrées dans le monde du travail contemporain. Dans ces entrecroisements de couches de représentations et de mises en abîme, des glissements s’opèrent entre les usages et formats: les sculptures deviennent des outils de performance et des éléments de décors expérimentaux, les spectateurs sont des acteurs potentiels, le spectacle est figé en une image, elle-même bientôt ré-ouverte quand elle se trouve mise en tension avec d’autres.

    Le premier évènement, une conférence/projection intitulée Chorégraphie du travail donnée par l’artiste le 22 mars 2013, s’est intéressé aux notions d’efficacité dans le travail et en particulier à l’utilisation de méthodes artistiques en vue d’améliorer l’efficacité de la production industrielle (voir "Rendez-vous").

    ---------------

    Avec le soutien du Goethe Institut

    Mots-clés: 

    • résidence
    • arts visuels
    • film

    0 0
  • 04/09/13--04:26: Presentation
  • non
    Miraculous Beginnings : fictions and contemporary Lebanese documentaries

    Opening 5

    Avril 9, 2005

    In the context of the fourteenth edition of the festival Côté Court in Seine-Saint-Denis, The Laboratoires offer an evening of Lebanese films which deal with the recent history and memory of this country struck by war, through testimonies, archives, reenactments and fictions.

    Program: Joana Hadjithomas and Khalil Joreige, Akram Zaatari, Walid Raad, Mahmoud Hojeij.


    0 0
  • 04/09/13--04:22: Présentation
  • non
    Miraculous Beginnings : Fictions et documentaires libanais contemporains

    Ouverture 5

    9 avril 2005

    Dans le cadre de la 14eme édition du festival Côté Court en Seine-Saint-Denis, Les Laboratoires proposent une soirée de films libanais traitant, à travers témoignages, archives, reconstitutions et fictions, de l’histoire récente et de la mémoire d’un pays marqué par la guerre.

    Programme: Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Akram Zaatari, Walid Raad, Mahmoud Hojeij.


    0 0
  • 07/12/13--04:12: Presentation
  • non
    Jouer avec des choses mortes

    Opening 1

    exhibit open from December 20, 2003 to January 31, 2004
    Video: Aldo Lee.
    Actors: Scoli Acosta, David Burrows, Carine Charaire, Manuel Coursin, Anne Delahaye.
    Production: The Laboratoires d’Aubervilliers.
    Video retrospective on January 24, 2004: Brume (co-produced by the Osaka Contemporary Art Center and The Laboratoires d’Aubervilliers, with the backing of the AFAA), Zooming, Générique, Actions-Peu, Confetti, Lomoloup, Un monde qui s’accorde à nos désirs.


    0 0
  • 07/12/13--04:08: Présentation
  • non
    Jouer avec des choses mortes

    Boris Achour a été invité pour un projet de recherche et pour un accompagnement sur plusieurs productions, dont le montage et la post-production d’un film, Brume, tourné au Japon au printemps 2003 et coproduit avec le Centre d’Art Contemporain d’Osaka. Les Laboratoires ont également produit une des plus importantes oeuvres de l’artiste à ce jour, Jouer avec des choses mortes, une installation composée d’une dizaine de sculptures et d’un film (tourné aux Laboratoires avec des artistes et des danseurs rencontrés sur place) dans lequel cinq personnages manipulent ces sculptures, jusqu’à les détruire. Travaillant sur la modification perceptive et le changement d'échelle, cette oeuvre associe des objets quotidiens spectacularisés, réalisés avec des niveaux de qualité très divers et, de manière improbable, l'esthétique des jeux télévisés, des parcs d’attraction, et la sculpture minimale. Elle a été présentée aux Laboratoires du 20 décembre 2003 au 31 janvier 2004. En 2005, les Laboratoires publieront un ouvrage monographique sur le travail de cet artiste.

     

    Ouverture 1

    exposition du 20 décembre 2003 au 31 janvier 2004
    Images vidéo : Aldo Lee.
    Interprètes du film : Scoli Acosta, David Burrows, Carine Charaire, Manuel Coursin, Anne Delahaye. Rétrospective vidéo le 24 janvier 2004: Brume (coproduit par le Remo-Osaka Contemporary Art Center et les Laboratoires d'Aubervilliers, avec le soutien de l'AFAA), Zooming, Générique, Actions-Peu, Confetti, Lomoloup, Un monde qui s'accorde à nos désirs.


    0 0

    non
    0
    • documentation
    • vidéo

    Retrouvez, en vidéo, les différents ateliers, rencontres et performances qui se sont déroulés lors de ce premier Printemps des Laboratoires:


    SAMEDI 18 MAI, 10H30-22H

     
    "De la Commune à la communauté"
    Avec Sophie Wahnich et Thomas Lacoste
     



    "Performer la communauté"
    Avec Chantal Pontbriand, Latifa Laâbissi, John Jordan et Isabelle Fremeaux




    Atelier "Construire une masse"
    Une proposition de Latifa Laâbissi
    (à venir)

     

    "What We Want Is Free - la pratique professionnelle d’un artiste et d’un linguiste"
    Avec Joachim Scharloth et Cesare Pietroiusti
    (à venir)

     
    "System error, please reboot. Indignés, Occupy Wall Street, collectifs d’artistes et activistes"
    Avec Barbara Casavecchia, Cesare Pietroiusti, Joachim Scharloth et S.a.L.E. Docks (Roberta da Soller)
    (à venir)


    0 0

    non
    0
    • documentation
    • vidéo

    Retrouvez, en vidéo, les différents ateliers, rencontres et performances qui se sont déroulés lors du deuxième jour du Printemps des Laboratoires:


    SAMEDI 19 MAI, 13H00-21H

     
    "Notre-Dame-Des-Landes : la communauté des gens de boue"
    Avec John Jordan, Isabelle Fremeaux, et Antonio Casilli
    (à venir)


    "L'institution inventée : création d'espaces artistiques alternatifs"
    Avec S.a.L.E Docks (Roberta Da Soler), Jan Ritsema, Cesare Pietroiusti, Adva Zakai
    (à venir)

    Atelier "By the Way"
    Une proposition de Adva Zakai
    (à venir)

     

    "Fabrique du commun dans la Cité"
    Avec Marie-Hélène Bacqué, Cyclofficine (Giuseppe Caprarelli, Giampiero Ripanti, Aline Dannappe), Azouz Gharbi et Margaux Vigne

     
    "Pédagogie des arts politiques"
    Avec Valérie Pihet et Myriam Lefkowitz



    0 0

    non
    0

    [plateforme éditoriale collaborative]
    25-04-2013 > 19-05-2013

    La chorégraphe Adva Zakai, en résidence aux Laboratoires d'Aubervilliers (2013), propose, pour le Printemps des Laboratoires #1, une plateforme éditoriale collaborative en ligne, active du 25 avril au 19 mai 2013: By The Way

    >>>         http://bytheway.printemps.leslaboratoires.org          <<<

    Vous êtes invité/es à participer à la création de cette publication en ligne, à y partager vos idées et points de vue autour de la Commune, du Commun et des Communautés. Dans ce texte, vous trouverez les réflexions qui ont nourri la mise en place de ces rencontres discursives et performatives, qui auront lieu les 18 et 19 mai prochains aux Laboratoires d’Aubervilliers. Ce texte s’effacera progressivement, jour après jour, pour disparaitre complètement le 19 mai à 20h. Avant qu’il ne cesse d’exister, nous faisons appel à vous pour imprégner ce texte de vos pensées, afin qu’il puisse donner naissance à de nouvelles idées qui seront partagées avec les visiteurs du site et lors du Printemps des Laboratoires #1. Si un mot, une phrase, ou une idée dans ce texte vous fait penser à un autre texte, une autre image, merci d’ajouter ces références. Connaissances, vérités ou fictions, textes écrits par d’autres, poèmes, blagues, tout ce qui vous vient « by the way » à la lecture de ce texte est bienvenu! Cette publication sera activée par une performance d'Adva Zakai lors du Printemps des Laboratoires #1.

    ---------------

    Un concept d’ Adva Zakai (en dialogue avec Elke van Campenhout)
    Web design: Stéphanie Vilayphiou & Alexandre Leray (<stdin>)


    0 0

    non
    0

    [collaborative editorial platform]
    04-25-2013 > 05-19-2013

    Choreographer Adva Zakai, in residency at Les Laboratoires d'Aubervilliers (2013), offers, as her collaboration to the Printemps des Laboratoires #1, an editorial collaborative platform, online from April 25th till May 19th, By The Way:

    >>>         http://bytheway.printemps.leslaboratoires.org         <<<

    You are warmly invited to collaborate with us on creating a publication and exchange views, associations and ideas on the theme: Commune, Commons, Community. In this text, you will find reflections that inspired us to curate a discursive and performative meeting, which will take place on May 18th – 19th at Les Laboratoires d’ Aubervilliers. This introduction text is fading out day by day and will disappear completely on May 19th at 8pm. Before its gone forever – we call you to impregnate this text with your thoughts, so it can give birth to new ideas, that will be shared with online visitors and during the Printemps des Laboratoires #1. If you come across a word, a sentence, or an idea in this text that inspires you to think of another text or an image, please add these references. Pieces of knowledge, truth or fiction, texts written by others, poems or jokes, anything that comes by the way while reading this text – all welcome! An activation of this publciation will be performed by Adva Zakai during the Printemps des Laboratoires #1.

    ---------------

    Concept: Adva Zakai (in dialogue with Elke van Campenhout)
    Digital design: Stéphanie Vilayphiou & Alexandre Leray (<stdin>)


    0 0
  • 02/25/13--04:24: Presentation
  • non
    Film Laboratoires

    2013-2014

    For her residence at Les Laboratoires d’Aubervilliers, the artist plans to develop a project that combines several media (installation, performance, video) and offers a reflection on the relationships between art and production, in connection with history and the site at Les Laboratoires along with its surrounding environment; it is a former metalworking factory in the Seine-Saint-Denis region near Paris, heavily marked by industry and a communist past.

    Film production as a public experience, a place for meeting new people and experimenting, this is the vision that lies at the heart of Romana Schmalisch’s work and colours her documentary approach. The performance and video artist will examine the way in which the ties that bind art to work particularly affect the body, first an automated body, conditioned, profitable and modelled by the company that it belongs to, then the dancing, fleeing or revolted body escaping the useful movement. A filmed body, captured in a cinematographic production, finally a filming body, serving the fight for social liberation.

    In revisiting the industrial past, paying close attention to the changes in production for her own forms of representation while shining a light on current working conditions, Romana Schmalisch intends to construct her project in several phases. The public performances that she proposes at Les Laboratoires and in connected spaces will be filmed with the intention of creating the elements for a film – images that will be made to dialogue with archival images as well as newly filmed pieces showing the work world today. In these crisscrossing layers of representations and films within a film,  a shift takes place between use and format – sculptures become tools for performances and elements for experimental sets; spectators are sometimes actors; the show is frozen in an image which will itself soon be opened yet again and find itself connected to other images.

    The first event, The Choreography of Labour, a lecture / screening / performance by the artist on 22d March, concerned itself with the question of the efficiency of labour and how artistic methods are also used to enhance efficiency in industrial production.

    ---------------

    With the support of the Goethe Institut

    Mots-clés: 

    • residency
    • film
    • visual arts

    0 0
  • 05/27/13--07:50: Presentation
  • non
    Diffusions sonores

    AVANT TRAVAUX

    September 19-20-21, 2002

    In the context of “Avant travaux”, Dominique Petitgand organized three broadcasts of sound works, created especially for the Laboratoires’ premises.


    Dominique Petitgand creates sound works, in which, through the editing, voice, silence, noises and music build constantly ambiguous environments that waver between a principle of reality (recording the words of people evoking their daily lives) and a projection into a dreamlike, decontextualised and timeless fiction. In the context of his stay at the Laboratoires, Dominique Petitgand proposed the realization of a book transcribing about thirty of his works, and associating the team of the Laboratoires for interviews and listening notes. He also performed three concerts during the event “Avant travaux” in September 2002, as well as a presentation of the complete series of his recorded pieces. Moreover, he conducted a sound creation workshop with Peggy Pocheux for ten non-professionals.


    0 0
  • 04/10/13--08:44: Dominique Petitgand
  • non

    tag artiste: 

    Dominique Petitgand

    Plasticien sonore, né en 1965 à Laxou, vit et travaille à Pantin.



    0 0
  • 08/19/13--07:58: Chorégraphie du travail #2
  • non
    4. Octobre 2013 - 20:00» 22:00

    Chorégraphie du travail #2
    avec Jean-Marc Piquemal, chorégraphe, spécialiste de la notation Laban.

    Quels sont les points communs et les différences entre un/e danseur/se et un/e travailleur/se. L'apprentissage d'un geste de danse est-il similaire à l'apprentissage d'un geste permettant de peindre un mur? Comment apprend-on à danser? Comment apprend-on à travailler?
    Apprendre une chorégraphie signifie la traduire d'un corps à l'autre en copiant et en imitant les images du mouvement. Mis à part leur valeur esthétique, que signifient les mouvements d'une danse/performance en soi?
    L'être humain copie les gestes, les imite; ces gestes corporels sont appropriables. A travers certains exercices, le corps est entrainé, discipliné, automatisé; il peut ainsi être mis en service pour l'Etat ou sur un lieu de travail. Mais les mouvements de travail transmissibles agissent, peu importe le contenu du travail lui-même. Que signifie le travail en soi?
    En s'entrainant à reproduire des mouvements et des gestes, le corps doit s'adapter rapidement à de nouvelles occupations et développer de nouvelles compétences. Cela devient d'autant plus nécessaire en temps de crise, come dans les années 30, ou de nos jours, alors que les travailleurs doivent faire face à une demande accrue de mobilité et de flexibilité. Différents programmes de formation développés par les agences pour l'emploi servent à discipliner les chomeurs/ses à travers différentes occupations. Ce qui demande une intériorisation radicale et absolue du mouvement par le corps.

    Cette réflexion sert de point de départ pour questionner le rôle du corps dans l'art/le film/la production - où le corps devient espace d'investigation et d'expérimentation de la mise en place de stratégies d'efficacité et d'éducation. Elle sera développée et discutée lors des performances/discussions Chorégraphie du travail #2 le 4 octobre aux Laboratoires, avec le chorégraphe et spécialiste de la notation Laban Jean-Marc Piquemal et Chorégraphie du travail #3 le 23 novembre au Collège des Bernardins, dans le cadre du cycle Possessions (Khiasma/Phantom Productions)

    ---------------

    + date
    vendredi 4 octobre 2013, 20h
    + entrée libre sur réservation
    à reservation@leslaboratoires.org / 01 53 56 15 90

    Standard

    Mots-clés: 

    • performance
    • discussion

    0 0
  • 08/20/13--04:16: Chorégraphie du travail #2
  • non
    4. Octobre 2013 - 20:00» 22:00

    Choreography of Work #2
    with Jean-Marc Piquemal, choreographer, specialist of Labanotation.

    What are the parallels and the differences between a dancer and a worker? Is learning a gesture of a choreography the same as learning the movements for painting a wall? How do you learn how to dance? How do you learn how to work?

    Learning a dance choreography means the translation from one body to another by copying and imitating the images of the movements. But apart from their aesthetic value, what do the movements of a performance/dance mean in themselves?
    The human being copies gestures, mimics them; these bodily gestures are learnable. Through exercises the body is being trained, disciplined and automated, thus enabled to be put into service for the state or at a working place. But learnable working movements operate regardless of the contents of the work itself. What does the work in itself mean?
    With the training of movements and gestures, the body has to quickly adapt to new occupations and to grasp new skills. This becomes increasingly necessary in situations of crisis, e.g. during the economical crisis in the 1930s or in our days where workers have to face the demands of mobility and flexibility. Different programmes by employment offices engage to discipline unemployed people through various occupations. This requires a radical and absolute interiorisation of movement in the body.

    This reflection also serves as a starting point for reconsidering the role of the body in art/film/production as a testing ground for strategies of efficiency and education and will elaborated and discussed in the lecture performances The Choreography of Labour#2 on the 4th/10 at Laboratoires d'Aubervilliers in collaboration with Jean-Marc Piquemal (choreographer, specialist of Labanotation) and The Choreography of Labour #3 on the 23rd/11 in the frame of the event "Possessions" at Collège des Bernardins organized by Khiasma / Phantom Productions.


    ---------------

    + date
    friday october 4th, 8pm
    + free entrance on reservation
    at reservation@leslaboratoires.org / +33 (0)153 561 590

    Standard

    Mots-clés: 

    • performance
    • lecture

older | 1 | .... | 9 | 10 | (Page 11) | 12 | 13 | .... | 123 | newer