Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


older | 1 | .... | 57 | 58 | (Page 59) | 60 | 61 | .... | 123 | newer

    0 0
  • 09/16/15--08:29: La Piscine - Day 1
  • non
    20. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Tuesday 20th October 2015 at noon



    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October, we invite you to come at La Piscine,

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine, those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : Fin des années 1930 / Début 1940.
    Le dispositif de cabines desservies par des galeries donne à l’ensemble une allure théâtrale qui permet de mettre en scène les grandes rencontres sportives.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.



    Standard

    0 0
  • 09/14/15--09:30: La Piscine - Jour 3
  • non
    22. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Jeudi 22 octobre 2015 à 12h



     

    Du 20 au 25 octobre, La Piscine devient un théâtre, devient un musée, devient un jardin, devient une expérience perceptive.

    Du 20 au 25 octobre, nous vous invitons à venir à La Piscine.

    à venir nager, écouter, vous balader, vous allonger, converser, boire...

    Nous serons 7 à vous recevoir : Jean-Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    Vous serez accueilli un à un par l'un de nous. A deux nous entrerons dans une expérience dont la forme reste inconnue à ce jour. Elle répondra à cette rencontre entre l'un d'entre vous et l'un d'entre nous.

    Tout ce que nous avons, ce sont nos pratiques rassemblées dans La Piscine : une balade les yeux fermés, une conversation autour d'un problème politique, une sieste accompagnée d'objets et de sons, une série de questions dans un audio guide, des breuvages.

    Au cours de La Piscine, ces pratiques s'hybrideront les unes avec les autres pour devenir les ingrédients de l'expérience à venir.

    Pour commencer, il vous faut réserver à ce numéro : 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), et le moment venu vous munir
        - d'un maillot de bain,
        - d'un bonnet de bain,
        - de 4 euros,

    Puis venir à la Piscine Leclerc à Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Métro Hoche)




    Au plaisir de vous voir !

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937/1938
    En présence du maire Charles Auray, leçon de natation par le premier directeur de la piscine, Jean Taris, champion de natation.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:46: La Piscine - Day 3
  • non
    22. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Thuersday 22th October 2015 at noon



     

    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October we invite you to come at La Piscine.

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine,  those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937/1938
    En présence du maire Charles Auray, leçon de natation par le premier directeur de la piscine, Jean Taris, champion de natation.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:35: La Piscine - Day 2
  • non
    21. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Wednesday 21th October 2015 at noon



     

    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October we invite you to come at La Piscine,

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine, those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has comemoment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937
    La disposition intérieure reprend l’organisation type des piscines de l’époque telles à Paris les piscines Molitor et Pontoise. Le vaste bassin
    de 33,30 par 12,50 mètres est entouré par des galeries sur deux niveaux qui desservent cabines individuelles, vestiaires et sanitaires..

    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.




    Standard

    0 0
  • 09/14/15--09:08: La Piscine - Jour 2
  • non
    21. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Mercredi 21 octobre 2015 à 12h



     

    Du 20 au 25 octobre, La Piscine devient un théâtre, devient un musée, devient un jardin, devient une expérience perceptive.

    Du 20 au 25 octobre, nous vous invitons à venir à La Piscine,

    à venir nager, écouter, vous balader, vous allonger, converser, boire...

    Nous serons 7 à vous recevoir : Jean-Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    Vous serez accueilli un à un par l'un de nous. A deux nous entrerons dans une expérience dont la forme reste inconnue à ce jour. Elle répondra à cette rencontre entre l'un d'entre vous et l'un d'entre nous.

    Tout ce que nous avons, ce sont nos pratiques rassemblées dans La Piscine: une balade les yeux fermés, une conversation autour d'un problème politique, une sieste accompagnée d'objets et de sons, une série de questions dans un audio guide, des breuvages.

    Au cours de La Piscine, ces pratiques s'hybrideront les unes avec les autres pour devenir les ingrédients de l'expérience à venir.

    Pour commerncer, il vous faut réserver à ce numéro : 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), et vous munir le moment venu
        - d'un maillot de bain,
        - d'un bonnet de bain,
        - de 4 euros,

    Puis venir à la Piscine Leclerc à Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Métro Hoche)




    Au plaisir de vous voir !

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937
    La disposition intérieure reprend l’organisation type des piscines de l’époque telles à Paris les piscines Molitor et Pontoise. Le vaste bassin
    de 33,30 par 12,50 mètres est entouré par des galeries sur deux niveaux qui desservent cabines individuelles, vestiaires et sanitaires..

    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.




    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:56: La Piscine - Day 5
  • non
    24. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Samedi 24 octobre 2015 à 12h


     
    Du 20 au 25 octobre, La Piscine devient un théâtre, devient un musée, devient un jardin, devient une expérience perceptive.

    Du 20 au 25 octobre, nous vous invitons à venir à La Piscine,

    à venir nager, écouter, vous balader, vous allonger, converser, boire...

    Nous serons 7 à vous recevoir : Jean-Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    Vous serez accueilli un à un par l'un de nous. A deux nous entrerons dans une expérience dont la forme reste inconnue à ce jour. Elle répondra à cette rencontre entre l'un d'entre vous et l'un d'entre nous.

    Tout ce que nous avons, ce sont nos pratiques rassemblées dans La Piscine: une balade les yeux fermés, une conversation autour d'un problème politique, une sieste accompagnée d'objets et de sons, une série de questions dans un audio guide, des breuvages.

    Au cours de La Piscine, ces pratiques s'hybrideront les unes avec les autres pour devenir les ingrédients de l'expérience à venir.

    Pour commerncer, il vous faut réserver à ce numéro : 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), et le moment venu vous munir
        - d'un maillot de bain,
        - d'un bonnet de bain,
        - de 4 euros,

    Puis venir à la piscine Leclerc à Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Métro Hoche)




    Ai plaisir de vous voir !

     

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     
    _______

    Photo : Fin des années 1930 et début des années 1940.
    Equipe féminine du club nautique de Pantin.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

    Standard

    0 0
  • 09/14/15--08:54: La Piscine - Day 5
  • non
    24. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Saturday 24th October 2015 at noon


     

    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October, we invite you to come at La Piscine,

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine, those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

     

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     
    _______

    Photo : Fin des années 1930 et début des années 1940.
    Equipe féminine du club nautique de Pantin.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:59: La Piscine - Day 6
  • non
    25. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Sunday 25th October 2015 at noon



    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October, we invite you to come at La Piscine,

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine, those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937.
    Piscine de Pantin. L'austérité de l'édifice est contrebalancée par un jeu sur les ouvertures où les fenêtres rondes rappellent les hublots d'un navire et la fonction aquatique de l'édifice.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:17: La Piscine - Jour 6
  • non
    25. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Dimanche 25 octobre 2015 à 12h





    Du 20 au 25 octobre, La Piscine devient un théâtre, devient un musée, devient un jardin, devient une expérience perceptive.

    Du 20 au 25 octobre, nous vous invitons à venir à La Piscine,

    à venir nager, écouter, vous balader, vous allonger, converser, boire...

    Nous serons 7 à vous recevoir : Jean-Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    Vous serez accueilli un à un par l'un de nous. A deux nous entrerons dans une expérience dont la forme reste inconnue à ce jour. Elle répondra à cette rencontre entre l'un d'entre vous et l'un d'entre nous.

    Tout ce que nous avons, ce sont nos pratiques rassemblées dans La Piscine: une balade les yeux fermés, une conversation autour d'un problème politique, une sieste accompagnée d'objets et de sons, une série de questions dans un audio guide, des breuvages.

    Au cours de La Piscine, ces pratiques s'hybrideront les unes avec les autres pour devenir les ingrédients de l'expérience à venir.

    Pour commerncer, il vous faut réserver à ce numéro : 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), et le moment venu vous munir :
        - d'un maillot de bain,
        - d'un bonnet de bain,
        - de 4 euros,

    Puis venir à la piscine Leclerc à Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Métro Hoche)




    Au plaisir de vous voir !

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937.
    Piscine de Pantin. L'austérité de l'édifice est contrebalancée par un jeu sur les ouvertures où les fenêtres rondes rappellent les hublots d'un navire et la fonction aquatique de l'édifice.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

     

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:03: La Piscine - Jour 4
  • non
    23. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Vendredi 23 octobre 2015 à 12h00



    Du 20 au 25 octobre, La Piscine devient un théâtre, devient un musée, devient un jardin, devient une expérience perceptive.

    Du 20 au 25 octobre, nous vous invitons à venir à La Piscine,

    à venir nager, écouter, vous balader, vous allonger, converser, boire...

    Nous serons 7 à vous recevoir : Jean-Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    Vous serez accueilli un à un par l'un de nous. A deux nous entrerons dans une expérience dont la forme reste inconnue à ce jour. Elle répondra à cette rencontre entre l'un d'entre vous et l'un d'entre nous.

    Tout ce que nous avons, ce sont nos pratiques rassemblées dans La Piscine: une balade les yeux fermés, une conversation autour d'un problème politique, une sieste accompagnée d'objets et de sons, une série de questions dans un audio guide, des breuvages.

    Au cours de La Piscine, ces pratiques s'hybrideront les unes avec les autres pour devenir les ingrédients de l'expérience à venir.

    Pour commerncer, il vous faut réserver à ce numéro : 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), et le moment venu vous munir :
        - d'un maillot de bain,
        - d'un bonnet de bain,
        - de 4 euros,

    Puis venir à la piscine Leclerc à Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Métro Hoche)




    Au plaisir de vous voir !

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 1937-1938.
    Chantier de construction de la piscine de Pantin et de l'usine des eaux. Au premier plan, les fondations de l'usine des eaux. A droite, l'un des pavillons, aujourd'hui disparus, qui abritaient des forages.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

    Standard

    0 0
  • 09/16/15--08:51: La Piscine - Day 4
  • non
    23. Octobre 2015 - 12:00» 19:00
    Friday 23th October 2015 at noon



    From the 20th until the 25th of October, La Piscine becomes a theater, becomes a museum, becomes a garden, becomes a sensorial experience..

    From the 20th until the 25th of October, we invite you to come at LaPiscine,

    to come swim, listen, walk, converse, lie down, drink...

    We'll be 7 to welcome you : Jean Philippe Derail, Valentina Desideri, Ben Evans, Géraldine Geffriaud, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte, Myriam Lefkowitz.

    You'll be hosted one by one by one of us. Together we'll enter into an experience which shape is still unknown. It will answer to the encouter between one of you and one of us.

    All we have are our practices gathered in La Piscine: a walk with the eyes closed, a conversation on a political problem, a nap accompagnied by objects and sounds, a series of questions in an audio guide, drinks.

    During La Piscine, those practices will mix one with another to become the ingredients of the experience to come.

    To start , you have to call this number: 01 53 56 15 90 (Les Laboratoires d'Aubervilliers), take with you when the moment has come
        - a swimsuit,
        - a swimming cap,
        - 4 euros,

    And comme at Piscine Leclerc in Pantin
    49, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin (Metro Station Hoche)




    We look forward to seeing you there!

    Jean Philippe Derail,
    Valentina Desideri,
    Ben Evans,
    Géraldine Geffriaud,
    Alkis Hadjiandreou,
    Julie Laporte,
    Myriam Lefkowitz.

     

    _______

    Photo : 13 mai 1937.
    Chantier de construction de la piscine de Pantin et de l'usine des eaux. Au premier plan, les fondations de l'usine des eaux. A droite un des pavillons aujourd'hui disparus qui abritaient des forages.
    Crédit : archives municipales de Pantin
    Et avec l'aide précieuse des services du patrimoine de la ville de Pantin.

     

    Standard

    0 0
  • 07/09/15--02:02: "La Piscine"
  • non
    0



    La Piscine
    brings to an end the two years of Myriam Lefkowitz’s residency in les Laboratoires d'Aubervilliers. During these two years she has activated and created two devices for one single spectator - Walk, Hands, Eyes (A city) and How can one know in such darkness; and she has deepened her research into new forms of attention.

    Wishing to associate different artistic practices that broach related questions, she opened her reflection to others and came up with La Piscine. During six straight days, seven artists will intermingle with the Leclerc swimming pool of Pantin, offering the spectators the opportunity to co-construct an experience between one spectator and one performer. The experience is to be placed at the crossroads between a health treatment and an aesthetic encounter. A singular itinerary will be proposed to each spectator through the following means: a silent, eyes closed walk in and out of the pool, an audio guide in and out of the water, political therapies which aim to link the mental and the corporal space. During the five days, the duets will meet randomly, entering in resonance and weaving invisible connections.

    The chosen practices, created by Myriam Lefkowitz, Valentina Desideri, Ben Evans, Alkis Hadjiandreou et Géraldine Longueville Geffriaud were all conceived as « attention devices » for one spectator and one performer at a time; they all question the conditions and the effects of an experience for two; they all generate a singular perceptive process, activated outside of the usual context of representation (the stage or the exhibition space).

    Though heterogeneous, the different practices will nourish one another inside the space of the Leclerc public swimming pool, mixing in the liquid environment to the point of dilution, leaving the artist as transformed as the spectator. As an alchemical laboratory, constituted at first by the water element, La Piscine is a space where sensations slide, weight is suspended, outlines blur, silences appear.

    Each session of La Piscine will aim to weave a dialogue with the singular space of the Leclerc public pool. Constructed in 1937, the pool is classified as a historical monument. It was built during the period called « municipal socialism », a time when the « the care of one’s self » seemed to be carried out by public architecture. The experiences happening during those six days of October will try to re ask this question through the invention of new techniques of care.

    La Piscine proposes to question our capacity to open up to other ways of listening, of seeing, of sensing of touching the world as much as it is touching us - in other words « to take care » - echoing the words of Lygia Clark, who defined the artist « as a designer of the right conditions to allow the receiver to let himself drift into a disassembling of patterns - including his own – in favour of the composition of new flows. »


    By appointment, and only on reservation at 01 53 56 15 90,
    according to the schedules and tariffs of the pool Leclerc in Pantin,
    bring your swimsuits !





    PRACTICES
    ___________________




    Et sait-on jamais, dans une obscurité pareille

    How can one know in such darkness consists in the experience of a motionless body plunged into darkness. The device relies on the sense of touch and on the sound space that spreads out around and with the lying body. 


    Walk, hands, eyes (a city)

    Walks, Hands, Eyes (a city) is silent walk which weaves a specific relation between walking, seeing and touching.


    Political Therapy

    The Political Therapy is a mixture of a discussion on a political problem (brought by the spectator) and a treatment located in between a massage and an energetical practice.

     
    The Ignorant Tour Guides

    The Ignorant Tour Guides is an audio guide made of a series of questions, accompanied by a visual guide made of a series of images. One experiences The Ignorant Tour Guides while walking freely in the pool. 


    Des eaux

    Diverse waters will be proposed in the course of the experience, opening a possible dialogue between the sense of taste and the rest of our perceptions.







    ----------------------------------

    With the support of Est Ensemble, the FNAGP
    and the Département de la Seine-Saint-Denis


    0 0
  • 07/06/15--07:20: "La Piscine"
  • non
    0


    La Piscine conclut les deux années de résidence de Myriam Lefkowitz aux Laboratoires d’Aubervilliers durant lesquelles, à travers respectivement l’activation et la création de deux dispositifs pour spectateur unique - Walk, Hands, Eyes (a city) et Et sait-on jamais, dans une obscurité pareille - l’artiste a approfondi ses recherches autour de l’émergence de nouveaux régimes d’attention.

    Souhaitant faire se rencontrer des pratiques artistiques aux enjeux connexes, elle a ouvert à d’autres la réflexion. Est né le projet La Piscine : durant 6 jours consécutifs 7 artistes s’infiltrent dans les activités de la piscine Leclerc de Pantin et proposent aux spectateurs de co-construire une expérience entre un spectateur et un performeur, à la croisée du soin et de l'expérience esthétique. Chacun se verra proposer un parcours particulier : une balade les yeux fermés dans et hors de la piscine, un parcours d’écoute dans et hors de l’eau, une dégustation de breuvage, une thérapie politique qui tente de relier l’espace mental et corporel, intime et politique.

    Les pratiques choisies, celles de Myriam Lefkowitz, Valentina Desideri, Ben Evans, Alkis Hadjiandreou et Géraldine Longueville Geffriaud ont en commun d’être conçues comme des « dispositifs d’attention » pour un spectateur et un performeur à la fois, d’interroger les conditions et effets d’une expérience à deux, d’engendrer des régimes de perceptions singulières, de les activer hors du cadre habituel de représentation (le plateau ou la salle d’exposition).

    Leurs formes, bien qu'hétérogènes, se nourrissent les unes des autres. Elles seront activées conjointement dans les espaces de la piscine Leclerc de Pantin. Les binômes seront amenés à se croiser, les pratiques à rentrer physiquement en résonance et à tisser au cours de ces 6 jours d’invisibles liens. Prenant paradoxalement appui sur l’eau, les artistes entendent entremêler jusqu’à la dilution leurs pratiques les unes dans les autres, se laissant transformer par elles comme par le spectateur. Tel un laboratoire d’alchimie caractérisé avant tout par son élément
    « eau », La Piscine est le lieu propice au glissement de sensations, à la suspension du poids, au flou des contours, au silence.

    Les rendez-vous de La Piscine chercheront à tisser un dialogue avec ce site si particulier qu'est la piscine Leclerc. De par son histoire, site construit en 1937, au moment de ce qui fut nommé « le socialisme municipal » , la question du soin de soi semblait portée par l'architecture elle-même. Les expériences qui s'y dérouleront, pendant ces jours d'octobre, reposeront cette question à travers l'invention de nouvelles techniques de soin.

    Ainsi, La Piscine déplace et ouvre nos sens, pour toucher autrement le monde et être touché par lui. Pour prendre soin également, et ainsi marcher dans les pas de Lygia Clark qui définissait l'artiste « comme un propositeur de conditions qui permettent au récepteur de se laisser embarquer dans le démontage des formes - y compris les siennes propres - en faveur de nouvelles compositions de flux ».

    Sur rendez-vous, Réservation obligatoire au 01 53 56 15 90
    aux horaires et selon tarifs de la piscine de Pantin,
    apportez votre maillot de bain !





    LES PRATIQUES
    ___________________




    Et sait-on jamais, dans une obscurité pareille

    Et sait-on jamais, dans une obscurité pareille ? repose sur l’expérience d’un corps immobile plongé dans le noir, mis en mouvement par le toucher et l’espace sonore qui se déploie avec et autour de lui.


    Walk, Hands, Eyes (a city)

    Walks, Hands, Eyes (a city) est une une balade silencieuse qui tisse une relation particulière entre marcher, voir et toucher.


    Political Therapy

    La thérapie politique est un mélange de discussion autour d'un problème politique, apporté par le spectateur, et un soin situé entre le massage et la pratique énergétique.

     
    The Ignorant Tour Guides

    The Ignorant Tour Guides est un audio guide composé d'une série de questions, accompagné par un carnet composé lui d'une série de photos. L'on fait l'expérience du Ignorant Tour Guides en circulant librement dans la piscine.


    Des eaux

    Diverses eaux seront proposées dans le cours de l'expérience, ouvrant un dialogue possible entre le sens du goût avec le reste de nos perceptions.






    -----------------------------

    Avec le soutien d'Est Ensemble, de la FNAGP
    et du
    Département de la Seine-Saint-Denis


    0 0
  • 12/11/13--07:59: Présentation
  • non
    La Piscine





    Myriam Lefkowitz arrive au terme de sa deuxième année de résidence pendant laquelle elle a menée une recherche autour de l’émergence de nouveaux régimes d'attention générés par l’expérience de dispositifs immersifs, conçus pour un spectateur et un performeur.

    Le projet Walks, Hands, Eyes (a city), développé depuis 2008, est une expérience pour un spectateur et un guide, qui au cours d’une balade silencieuse d'une heure dans une ville, tissent une relation particulière entre marcher, voir et toucher. Depuis les nombreuses balades engagées dans plusieurs villes du monde (New-York, Vilnus, Venise, Brno, Buenos Aires...) une forme d’existence inédite de la ville a émergée, au-delà de sa fonctionnalité habituelle et de ses usages réglés.

    Et sait-on jamais, dans une obscurité pareille
    , est un projet développé aux Laboratoires d'Aubervilliers. Il s’adresse également à un seul spectateur à la fois, reposant cette fois-ci sur l’expérience d’un corps immobile plongé dans le noir, mis en mouvement par le toucher et l’espace sonore qui se déploie avec et autour de lui par un performeur. Basé sur un principe de raréfaction des stimulations sensorielles, ce dispositif insiste sur la fiction de corps et d'espace qui se noue à partir de presque rien.

    Tandis que ces deux années lui ont permis de développer et d’activer régulièrement les deux dispositifs décrits ci-dessus, Myriam Lefkowitz conclut ce temps de résidence par deux importantes formes publiques.

    D’une part, la publication de Walk, Hands, Eyes (a city), co-édité par Les Laboratoires d’Aubervilliers et les Beaux-Arts de Paris. Via des textes de l’artiste et de ses invités, le livre qualifie la géographie, les enjeux et la nature que l’expérience perceptive de la balade, au titre éponyme, recompose. En effet intéressée par le panel considérable d’images et de récits que produisait l’expérience de son dispositif de circulation aveugle dans la ville, Myriam Lefkowitz a cousu, avec toute la subtilité qui caractérise sa pratique, un texte à partir des témoignages collectés des spectateurs et en a convié certains à faire le point sur certaines problématiques particulières.
    Avec les contributions de Myriam Lefkowitz, Esther Salmona, Sophie Houdart, Yaël Kreplak, Clément Morier, Valentina Desideri, Valérie Pihet et Mathilde Villeneuve.

    D’autre part, l’ouverture publique de La Piscine, projet mûri au cours de ces deux années de résidence, qui accueille et active des pratiques ayant en commun de s’adresser à un spectateur unique et de s’infiltrer pendant six jours dans les activités de la piscine Leclerc à Pantin. La Piscine peut être considérée comme une étape importante dans les recherches de Myriam Lefkowitz concernant l’ouverture à de nouveaux régimes d'attention mais aussi dans son souci de co-construire ce travail en lien avec des artistes qui partagent ses préoccupations et interrogations.
    Avec Myriam Lefkowitz, Valentina Desideri, Jean-Philippe Derail, Ben Evans, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte et Géraldine Longueville Geffriaud










    _________________________

    photo : Projet non réalisé de bains publics à l’angle des rue Victor-Hugo et Florian à Pantin. 1890© archives municipales de Pantin







    Avec le soutien d'Est Ensemble, de la FNAGP
    et du
    Département de la Seine-Saint-Denis




    Mots-clés: 

    • performance
    • expérience perceptive

    0 0
  • 01/27/14--02:14: Presentation
  • non
    La Piscine






    Myriam Lefkowitz reaches the end of its second year of residency during which she conducted a research on the emergence of new schemes of attention generated by the experience of immersive devices, designed for a spectator and performer.

    The project Walks, Hands, Eyes (a city), developed since 2008, is also an experience for one viewer and a guide. During a silent walk of about an hour in the city it forges a special relationship between walking, seeing and touching. From the many walks engaged in several cities of the world (New York, Vilnius, Venice, Brno, Buenos Aires ...) an unprecedented form of existence of the city has emerged, beyond its usual functionality and customs.

    How can one be sure in such darkness is a project developed at Les Laboratoires d'Aubervilliers. It is also for one spectator, this time based on the experience of a motionless body immersed in the dark, moved by manipulation and by the sound space created with and around him by a performer. Based on a principle of scarcity of sensory stimulation, this device emphasizes the fiction of the body and the space that takes shape from almost nothing.

    While these two years have allowed her to develop and regularly activate the two devices described above, Myriam Lefkowitz concludes her residency with two important public forms.

    On the one hand, the publication of Walk, Hands, Eyes (a city), co-edited by Les Laboratoires d'Aubervilliers and the Beaux-Arts de Paris. Via the texts of the artist and her guests, the book describes the geography, the issues and the nature that the perceptual experience of the walk, reconstructs. Indeed, interested in the considerable panel of images and accounts / stories produced by the experience of her blind circulation device in the city, Myriam Lefkowitz sewed with all the subtlety that characterizes her practice, a text from the collected testimonies of spectators and invited some to make updates on specific problematic.
    With the contributions of Myriam Lefkowitz, Esther Salmona, Sophie Houdart, Yaël Kreplak, Clément Morier, Valentina Desideri, Valérie Pihet et Mathilde Villeneuve.

    Moreover, the public opening of La Piscine, project matured during the two years of her residency, set and active practices in common to address a single viewer and infiltrate during six days in the Leclerc pool activities in Pantin. La Piscine can be seen as an important step in the research of Myriam Lefkowitz, concerning the opening to new schemes of attention but also in her desire to co-construct this work in relation with artists who share her concerns and questions.
    With Myriam Lefkowitz, Valentina Desideri, Jean-Philippe Derail, Ben Evans, Alkis Hadjiandreou, Julie Laporte et Géraldine Longueville Geffriaud.








    _________________________

    Unrealized project bathhouse at the corner of Victor Hugo and Florian street in Pantin. 1890   © archives municipales de Pantin









    With the support of Est Ensemble, the FNAGP
    and the Département de la Seine-Saint-Denis

     



    Mots-clés: 

    • performance
    • peceptive experience

    0 0

    non
    0


    Le livre Walk, Hands, Eyes (a city), tente de qualifier la géographie que l’expérience perceptive de la balade de Myriam Lefkowitz, au titre éponyme, recompose. Son écriture fragmentaire procède d’un montage des conversations menées avec les personnes qui ont vécu l'expérience et les guides qui l’ont portée durant huit années d’activation ainsi que des textes inédits d’invités, qui creusent de nouveaux sillons, tour à tour théoriques, scientifiques et poétiques. Le livre constitue non seulement une archive mais aussi un outil de transmission et un espace d’observation et d’analyse des formes de savoirs qui ont émergé de cette pratique.

    Avec les contributions de Myriam Lefkowitz, Esther Salmona, Sophie Houdart, Yaël Kreplak, Clément Morier, Valentina Desideri, Valérie Pihet et Mathilde Villeneuve.

    Publié en co-édition Les Laboratoires d’Aubervilliers et les Beaux-Arts de Paris, Walk, Hands, Eyes (a city) paraîtra en octobre 2015 avec un lancement prévu le dimanche 25 octobre.



    __________________________  _________________________





    Postface
    Mathilde Villeneuve

                   

    Presque rien, et pourtant : pas rien. Un quelque chose, et cependant : seulement un tissu formé d’espaces creux et de parois très subtiles.
    Peter Sloterdijk, Écumes, Sphères III, pluriel, 2013, p 23



    Je ne compte plus les personnes que je rencontre témoignant, en bordure du langage, de l’émotion ressentie pendant la balade conçue par Myriam Lefkowitz. Qu’ils ont eu la sensation de perdre pied mais jamais véritablement, de tomber amoureux de leur guide sans l’être vraiment, de voir les yeux fermés, d’être tenu sans à peine être touché, d’entendre de nouveaux bruits du monde…

    Je me rappelle de ma balade à la biennale de Venise en 2013. Puis de ma soif, intarissable, de raconter ce que je venais de vivre. S’en est suivie l’envie d’offrir à d’autres la possibilité d’en faire l’expérience et l’invitation faite à l’artiste de s’installer quelque temps aux Laboratoires d’Aubervilliers. Elle y restera deux années, pendant lesquelles elle mènera, accompagnée des guides avec lesquels elle collabore, plusieurs sessions de Walk, Hands, Eyes (Aubervilliers). Elle concevra également un nouveau dispositif, pensé tel son équivalent inversé : immobile cette fois, dans un espace circonscrit et plongé dans le noir. Elle initiera enfin une première série de rencontres à la piscine de Pantin, conviant d’autres artistes à entremêler leur pratique de soin et de perturbations des sens, pour les donner à expérimenter au public lors de parcours en solitaire.

    « Embarqué », c’est le mot qui convient pour décrire le sentiment que procure les plongées sensitives et mentales proposées Myriam Lefkowitz, qui a su aménagé un espace singulier entre les arts visuels, la performance, la danse et les pratiques thérapeutiques. La qualité de sa présence, qu’elle ne cesse d’affuter, rejoint celle de la chorégraphe américaine Lisa Nelson, qui venait exceptionnellement aux Laboratoires donner un workshop aux étudiants de l’école des arts politiques de Paris où Myriam a enseigné et une représentation publique le soir. Entre ces deux femmes qu’une génération sépare, une semblable délicatesse du mouvement et de puissance du regard, comme dilaté à force d’observer le monde avec attention.
    C’est cette attention à l’autre et à ce qui nous environne qui inscrit ce livre dans le prolongement de la volonté de partage et de transmission de l’artiste. L’écriture a opéré un montage des conversations accumulées pendant des années auprès d’une communauté dispersée de spectateurs. Il creuse un sillon dans les nombreuses traversées individuelles de la balade et tend à rendre la pratique à son caractère éminemment collectif. Il donne à lire et à penser les espaces de respiration, la pénétration des couches atmosphériques, les phénomènes de dilatation et de rétraction, les formes de co-isolation, l’espace commun et le comment toucher, les possibles renouvellements des rapports entre langage, expérience et signification. Ce livre est né du désir de produire et de donner à lire une pensée au plus proche de l’expérience sensible générée par la pratique de Myriam Lefkowitz.










    0 0

    non
    0


    The book Walk, Hands, Eyes (a city), attempts to describe the geography constructed by the perceptual experience of Myriam Lefkowitz’s eponymous walk project. The fragmentary book is a montage of conversations conducted with those who took part in the experiment and the guides who worked on the project during its eight-year long activation, as well as exclusive texts by contributors invited by the artist, offering a range of new theoretical, scientific and poetical explorations. The book is not only an archive but also a tool for transmission and a space for observing and analysing the forms of knowledge that emerged from the practice.

    With the participation of Myriam Lefkowitz, Esther Salmona, Sophie Houdart, Yaël Kreplak, Clément Morier, Valentina Desideri, Valérie Pihet and Mathilde Villeneuve.

    Co-published by Les Laboratoires d’Aubervilliers and Beaux-Arts de Paris, Walk, Hands, Eyes (a city) will be published in October 2015 with a launch event scheduled on Sunday, 25th October.




    __________________________  _________________________





    Postface
    Mathilde Villeneuve

                   

    Presque rien, et pourtant : pas rien. Un quelque chose, et cependant : seulement un tissu formé d’espaces creux et de parois très subtiles.
    Peter Sloterdijk, Écumes, Sphères III, pluriel, 2013, p 23



    Je ne compte plus les personnes que je rencontre témoignant, en bordure du langage, de l’émotion ressentie pendant la balade conçue par Myriam Lefkowitz. Qu’ils ont eu la sensation de perdre pied mais jamais véritablement, de tomber amoureux de leur guide sans l’être vraiment, de voir les yeux fermés, d’être tenu sans à peine être touché, d’entendre de nouveaux bruits du monde…

    Je me rappelle de ma balade à la biennale de Venise en 2013. Puis de ma soif, intarissable, de raconter ce que je venais de vivre. S’en est suivie l’envie d’offrir à d’autres la possibilité d’en faire l’expérience et l’invitation faite à l’artiste de s’installer quelque temps aux Laboratoires d’Aubervilliers. Elle y restera deux années, pendant lesquelles elle mènera, accompagnée des guides avec lesquels elle collabore, plusieurs sessions de Walk, Hands, Eyes (Aubervilliers). Elle concevra également un nouveau dispositif, pensé tel son équivalent inversé : immobile cette fois, dans un espace circonscrit et plongé dans le noir. Elle initiera enfin une première série de rencontres à la piscine de Pantin, conviant d’autres artistes à entremêler leur pratique de soin et de perturbations des sens, pour les donner à expérimenter au public lors de parcours en solitaire.

    « Embarqué », c’est le mot qui convient pour décrire le sentiment que procure les plongées sensitives et mentales proposées Myriam Lefkowitz, qui a su aménagé un espace singulier entre les arts visuels, la performance, la danse et les pratiques thérapeutiques. La qualité de sa présence, qu’elle ne cesse d’affuter, rejoint celle de la chorégraphe américaine Lisa Nelson, qui venait exceptionnellement aux Laboratoires donner un workshop aux étudiants de l’école des arts politiques de Paris où Myriam a enseigné et une représentation publique le soir. Entre ces deux femmes qu’une génération sépare, une semblable délicatesse du mouvement et de puissance du regard, comme dilaté à force d’observer le monde avec attention.
    C’est cette attention à l’autre et à ce qui nous environne qui inscrit ce livre dans le prolongement de la volonté de partage et de transmission de l’artiste. L’écriture a opéré un montage des conversations accumulées pendant des années auprès d’une communauté dispersée de spectateurs. Il creuse un sillon dans les nombreuses traversées individuelles de la balade et tend à rendre la pratique à son caractère éminemment collectif. Il donne à lire et à penser les espaces de respiration, la pénétration des couches atmosphériques, les phénomènes de dilatation et de rétraction, les formes de co-isolation, l’espace commun et le comment toucher, les possibles renouvellements des rapports entre langage, expérience et signification. Ce livre est né du désir de produire et de donner à lire une pensée au plus proche de l’expérience sensible générée par la pratique de Myriam Lefkowitz.










    0 0
  • 12/11/13--08:10: Myriam Lefkowitz
  • non

    tag artiste: 

    Myriam Lefkowitz

    Type d’artiste: 

    Author

     

    Artiste chorégraphique née en 1980, Myriam Lefkowitz, vit et travaille à Paris. Depuis 2010, sa recherche se focalise sur les questions d'attention et de perception. Recherche qu'elle développe au travers de différents dispositifs immersifs pour un spectateur et un performeur. Son travail a été présenté à la 55ème biennale de Venise dans la cadre de l’exposition «Oo» (Pavillon lituanien et chypriote), au CAC (Vilnius), à Kunstevrein (New York), pour Le Mouvement (Biel), pour le Creative Time Summit (Stockholm), pour Situations (Bristol), dans le cadre du programme de recherche SPEAP (l’école des arts politiques de Science-po)... En 2011, Myriam Lefkowitz participe au Master d’expérimentation en art et politique (SPEAP, Science Po Paris) fondé par le sociologue et philosophe Bruno Latour. En 2013, elle rentre, comme tutrice, au comité pédagogique de SPEAP. Elle est régulièrement invitée à enseigner au Musée d’art moderne Georges Pompidou, au Mac Val, à Open School East (Londres), à la Royal Academy of Art de Stockholm. Depuis un an, elle mène un projet en collaboration avec l’artiste Simon Ripoll Hurier sur le lien entre voir et dire. Deux variations autour de ce travail ont été présentées à l’Atelier des Testeurs (septembre 2013, Chalet Society) et à Jeune création (novembre 2013).


    0 0
  • 04/29/13--08:19: Myriam Lefkowitz
  • non

    tag artiste: 

    Myriam Lefkowitz

    Type d’artiste: 

    Author


    Artiste chorégraphique née en 1980, Myriam Lefkowitz, vit et travaille à Paris. Depuis 2010, sa recherche se focalise sur les questions d'attention et de perception. Recherche qu'elle développe à travers différents dispositifs immersifs pour un spectateur et un performeur. Son travail a été présenté à la 55ème biennale de Venise dans la cadre de l’exposition «Oo» (Pavillon lituanien et chypriote), au CAC (Vilnius), à Kunstevrein (New York), pour Le Mouvement (Biel), pour le Creative Time Summit (Stockholm), pour Situations (Bristol), dans le cadre du programme de recherche SPEAP (l’école des arts politiques de Science-po). En 2011, Myriam Lefkowitz participe au Master d’expérimentation en art et politique (SPEAP, Science Po Paris) fondé par le sociologue et philosophe Bruno Latour. En 2013, elle rentre, comme tutrice, au comité pédagogique de SPEAP. Elle est régulièrement invitée à enseigner au Musée nationale d’art moderne du Centre Georges Pompidou, au MAC VAL, à Open School East (Londres), à la Royal Academy of Art de Stockholm. Depuis un an, elle mène un projet en collaboration avec l’artiste Simon Ripoll-Hurier sur le lien entre voir et dire. Deux variations autour de ce travail ont été présentées à l’Atelier des Testeurs (septembre 2013, Chalet Society) et à Jeune création (novembre 2013).



    0 0

older | 1 | .... | 57 | 58 | (Page 59) | 60 | 61 | .... | 123 | newer